fbpx

Covid-19 : quels sont les impacts sur les habitudes de consommation dans le secteur de la grande distribution ?

La France fait actuellement face à une crise sanitaire inédite. Le Gouvernement d’Edouard Philippe a mis en place depuis la mi-mars une série de mesures visant à ralentir la propagation du Covid-19 sur le territoire national :
• la fermeture des magasins non essentiels à partir du 15 mars ;
• le confinement de la population à partir du 17 mars.
Ces restrictions se sont traduites par des conséquences concrètes sur le quotidien des Français, qui ont à leur tour impacté le secteur de la grande distribution.

1/ Trafic en points de vente

 

Le trafic en points de vente a progressé (+6%) la semaine précédant le confinement (S11 – 9 au 15 mars) avant de s’infléchir fortement (-22%) en S12 (16 au 23 mars).
Ce premier constat cache en réalité de fortes fluctuations à l’échelle journalière :
• une montée en puissance continue sur la S11, qui connaît son apogée le lundi 16 mars (jour de l’annonce du Président de la République annonçant le confinement)
• suivie d’une chute brutale le mardi 17.
Les Français se sont rendus en magasins pour constituer des stocks en amont des mesures de confinement. Le trafic en points de vente a ainsi été multiplié par x2,1 entre les lundis 9 et 16 mars.

2/ Modes de consommation

 

Ces mesures sans précédent ont également eu des impacts sur les modes de consommation, en particulier sur les horaires de fréquentation des points de vente de la grande distribution. Les Français ont délaissé le créneau de la fin d’après-midi (à partir de 18h00) pour se reporter sur ceux du matin (avant 11h00) et du midi (11h00 – 14h00).

Les habitudes de consommation se sont adaptées aux restrictions de circulation :

  • Si la fréquence de visite hebdomadaire est restée stable entre S10 et S11 (+1%), elle s’est effondrée pendant la première semaine de confinement S12 (-17%).
  • Cette tendance à la baisse a été compensé par une hausse du temps moyen passé en magasin entre S10 et S12 (passage de 28 à 30 min), les Français se rendant moins souvent en magasins pour faire des courses plus conséquentes.

Ils ont également eu tendance à réduire leur trajet. Ils ont davantage fréquenté les points de vente situés à proximité. La distance moyenne parcourue entre le lieu d’habitation et le point de vente s’est réduite de 1,5 km en moyenne entre les semaines S10 et S12. Ce phénomène trouve sa cause dans deux facteurs :

  • une volonté affichée de limiter les longues distances pour réduire les risques de contamination et les possibles verbalisations
  • une proportion croissante de personnes optant pour le télétravail qui a délaissé les points de vente situés près de leur lieu de travail pour favoriser ceux à proximité de leur lieu d’habitation.

Périmètre de l’étude

  • France métropolitaine
  • Supermarchés et hypermarchés des enseignes :
    • Auchan, Carrefour, Casino, Cora, E. Leclerc, Intermarché, Système U
  • Période allant du 1er au 24 mars

Générez des visites en magasin
Demandez une démo