Portrait de Samuel - Software Engineer

Portrait de Samuel - Software Engineer
Apr 10, 2018

Quelle est ta formation Samuel ?

J’ai suivi une formation d’ingénieur logiciel et base de données, à l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM).

Pourquoi avoir postulé chez Teemo ?

A l’époque j’avais l’habitude d’écouter un podcast français parlant de “code”. Et lors d’un épisode, la startup Databerries (maintenant Teemo) fut mentionnée plusieurs fois autour d’une techno qui m’intéressait. Par curiosité j’ai voulu en connaître un peu plus sur Databerries, le projet m’a plu et il y avait des postes ouverts. Souhaitant venir m’installer sur Paris, je n’ai pas hésité à postuler.

Quel est ton rôle chez Teemo ?

Je suis “Lead Software Engineer” dans l’équipe DSP (Demand Side Platform). Pour faire simple, mon rôle est d’assurer la traduction des besoins business de la brique DSP en solution technique et ceci dans de bonnes conditions.

A quoi ressemble une journée type chez Teemo ? 

Je vais parler au nom des devs, généralement nous avons trois cérémonies :
- café/standup/email en début de matinée.
- dej/ping pong ou PS4 à midi.
- pause café/gâteaux de l’après-midi.
En dehors de cela nous travaillons, si, si ! L’avantage de Teemo est que nous ne nous attardons pas longtemps sur les mêmes sujets, nous allons de l’avant et par le fait le travail est très varié et stimulant.

Quels sont les projets sur lesquels tu travailles actuellement ?

En ce moment, nous travaillons sur des sujets de perfs et scalabilité (mise à l’échelle) de la plateform afin de supporter du trafic grandissant et des campagnes plus importantes.

Comment expliquerais-tu ton métier à des enfants ?

Aie, pas facile ! La programmation, qu’est-ce que c’est ?
Effectivement, c’est un concept qui reste très abstrait pour beaucoup de personnes. On peut l’illustrer plus ou moins facilement en utilisant l’exemple du robot. Prenons un robot dans lequel on puisse implanter des règles dans le but qu’il se déplace par lui-même. Le test ultime serait qu’il trouve la sortie d’un labyrinthe. Le travail du programmeur est d’écrire ces règles qui devront dire au robot comment il devra se déplacer, si possible sans tourner en rond et surtout quoi faire face à un obstacle.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui souhaitent devenir Software Engineer ?

Les “Software Engineers” sont souvent des personnes passionnées par les technos. Mon premier conseil serait alors de ne pas négliger le côté ingénieur du métier et notamment l’aptitude à résoudre des problèmes. Facilement négligé, mais qui apporte tout autant de valeur! Dans le même état d’esprit, il faut maîtriser les bases avant de se jeter sur l’apprentissage de n’importe quelle nouvelle technologie. C’est un métier qui évolue extrêmement rapidement et il est facile de gaspiller son énergie à essayer de maîtriser tous les sujets.

Ton site préféré ?

Mon site préféré est le suivant http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html. C’est très symbolique parce qu’il est le tout premier site web créé en 1989 par Tim Berner Lee, au CERN. Le but du World Wide Web était de réaliser un système de partage de connaissances simple et à l’échelle mondiale. Dans sa forme très primaire ce site web est un rappel du chemin parcouru.

Pour l’anecdote, j’ai travaillé pendant trois ans, avant Teemo, dans les mêmes bâtiments où ce site et le web ont été créés. C'est une des raisons pour lesquelles il m'a particulièrement marqué.

Ta devise ?

Je n’ai pas vraiment de devise à titre personnel. Par contre, dans mon travail j’essaie d’appliquer certains principes connus en software engineering, mon préféré est le principe KISS (Keep it simple, stupid !). L'idée est d'éviter de développer une solution plus complexe qu'il n'y en a besoin, autrement dit c'est un principe de parcimonie.

 

Ta série préférée ?

 Aujourd’hui, la concurrence est rude dans le monde des séries, mais je dirais Game of Throne.

Quel est ton surnom ?

On ne m’en a encore pas donné un chez Teemo, j’attends vos props !